Archives de
Étiquette : Automatisation

Réseau mondial, où centraliser ses données ?

Réseau mondial, où centraliser ses données ?

Introduction

Grâce à ses multiples régions à travers le monde, AWS offre la capacité de créer une infrastructure réseau couvrant la totalité du globe. Dans ce cadre la question de l’emplacement des données se pose : doivent-elles être centralisées dans une région, ou réparties selon les besoins ?
Pour apporter un élément de réponse à cette problématique, nous nous sommes penchés sur les vitesses de transfert de données inter-région. Pour cas d’usage, nous avons pris un environnement Windows avec des utilisateurs travaillant sur des machines pour traiter/manipuler des données de projets hébergées sur un serveur de fichiers.

Un peu de théorie

Lorsque qu’un message est envoyé d’une machine à une autre, il va mettre un certain temps pour parcourir le chemin à travers le réseau. Ce temps est appelé la latence. On peut consulter un tableau des latences entre les régions AWS sur le site www.cloudping.co :

graphique-1

On vous déconseille de transférer des fichiers de São Paulo à Mumbai.

Lors du transfert d’un fichier, plusieurs messages sont échangés entre les machines, notamment à l’initialisation de la connexion puis durant le transfert car le fichier va être découpé en plusieurs messages. Le nombre d’échanges est dépendant du protocole de communication utilisé. Plus il y a d’échanges, plus la latence va impacter le temps total de transfert.

En pratique

Durant nos tests, en plus de comparer les temps de transfert entre les régions, nous avons également voulu voir l’impact de la version de Windows Server du côté de l’hébergeur et de la consommation des données.

Notre protocole de test :

  • Infrastructure réseau répartie sur les régions Oregon, Ireland et Singapore (liaison avec VPC peering)
  • 4 serveurs Windows Server 2008 R2, 2012 R2, 2016 et 2019 par région
  • Fichiers de test : un dossier de 400Mo contenant 210 fichiers allant de 52k à 100Mo
  • Outils de transfert : robocopy

La mise en place de l’infrastructure et les tests ont été automatisés à l’aide des services AWS CloudFormation et AWS System Manager.

Infrastructure réseau :

Infra Reseaux TestQuatre type de Windows Server (2008 / 2012 / 2016 / 2019) dans trois régions AWS distinctes (Oregon / Ireland / Singapore)

Les latences observées entre les régions :

  • Oregon – Ireland : 160 ms
  • Oregon – Singapore : 170 ms
  • Ireland – Singapore : 190 ms

Résultats des transferts :

graphique-2

graphique-3

graphique-4

On peut constater plusieurs points :

  1. Les temps de transfert sont sans commune mesure à l’intérieur d’une même région.
  2. La liaison Oregon-Ireland est plus rapide qu’Oregon-Singapore
  3. Selon la version de Windows Server, on peut avoir près de 50% de temps de chargement en plus.

Conclusion

Malgré la qualité des connexions réseaux, la distance entre les données et les utilisateurs est un facteur primordial pour une expérience de travail optimale. Il faut donc privilégier les courtes distances.

Pour pallier ce problème, nous pouvons nous appuyer sur l’offre End User Computing d’AWS qui fournit des machines de travail au plus près des données : Amazon WorkSpaces et Amazon AppStream 2.0. L’un est un service de desktop streaming et l’autre d’application streaming.

Tous deux sont accessibles par internet depuis le monde entier et utilisent des protocoles sécurisés et optimisés. En les intégrant dans un domaine Active Directory, ils offrent une porte d’entrée sécurisée vers votre système d’information, sans contraintes de mise en place de configuration réseau entre vos utilisateurs ou prestataires externes.

Vous voulez en savoir plus sur les possibilités de déploiement de Amazon WorkSpaces et Amazon AppStream 2.0 ? N’hésitez pas à nous contacter !